Quelle différence entre l'auto entrepreneur et la micro entreprise ?

Micro entreprise
Image Quelle différence entre l'auto entrepreneur et la micro entreprise ?

Devenir auto entrepreneur ou créer sa micro entreprise. C'est la nouvelle ruée vers l'or, la fièvre de l'entrepreneuriat qui a pris le monde au cours de ces quelques décennies. En plus de l'enjeu économique qu'elle implique avec la baisse du taux de chômage, il a permis à de nombreuses personnes de se libérer du stress du salariat et de la précarité relative de l'emploi. Mais quelle est la différence entre l'auto entrepreneur et la micro entreprise ?

Les différences dans la gestion d'entreprise

La différence entre réside surtout dans le statut juridique. En France, surtout avant 2016, une personne décidant de créer son entreprise avait le choix entre la société commerciale unipersonnelle et l'entreprise individuelle, c'est dans ce dernier cas que se catégorisent l'auto entrepreneuriat et la micro entreprise.

  • La micro entreprise :

    L'entrepreneur est soumis au régime social du travailleur indépendant, c'est-à-dire qu'il bénéficie d'un régime fiscal avantageux, il doit payer l'impôt sur le revenu de la valeur brute de son revenu annuel.

  • Le statut d'auto entrepreneur :

    Dans ce cas, l'entrepreneur bénéficie des régimes micro-fiscal microsocial simplifiés. L'auto entrepreneur peut faire un versement libératoire de son impôt sur le revenu sur la base de son chiffre d'affaires, et son impôt sur le revenu forfaitaire, toujours sur la même base. Il a également droit au zéro ajustement lors de sa déclaration annuelle. En matière de cotisation sociale, l'auto entrepreneur paye ses cotisations et charges sociales de manière périodique, toujours suivant un pourcentage de son chiffre d'affaires.

Lequel est le mieux pour l'entrepreneur ?

Bien que le régime de micro-entreprise est plus avantageux en comparaison à l'entreprise individuelle et au régime affecté à l'entrepreneuriat en général, le statut d'auto-entrepreneur comprend plus d'opportunités.

Mais depuis 2016, les avantages dans les deux types de régime ont été combinés et sur le papier, le statut d'auto entrepreneur n'existe plus. Désormais, l'entrepreneur individuel s'inscrit en micro-entreprise et bénéficie du régime micro-fiscal et microsocial simplifiés sous condition que son chiffre d'affaires ne dépasse pas respectivement les 170000 euros pour une activité de nature commerciale ou en hébergement, et les 70000 euros pour une activité libérale ou de service.

Les différences dans le secteur du numérique

Comme le statut de micro-entrepreneur n'est pas un métier mais un régime spécifique au statut de l'Entreprise Individuelle, il est toujours soumis à des règles strictes même dans le numérique. Tout micro-entrepreneur français doit en effet se conformer aux dispositions fiscales citées précédemment même s'il pratique une activité libérale en ligne.

La micro-entreprise a un chiffre d'affaires plafonné et ne pourra donc jamais s'aligner auprès des grandes entreprises et multinationales. Tandis que l'auto entrepreneuriat est davantage perçu comme une activité évolutive de startup. Car souvent, lorsqu'on dit entrepreneuriat on pense à innovation, évolution et développement. Ces différences de perception ne sont, dans les faits, que des abus de langages, l'effet de l'utilisation du mot « micro » qui a tendance à minimiser, et « entrepreneur » qui a tendance à survaloriser.

Bref, la micro-entreprise et le statut d'entrepreneur sont actuellement soumis au même régime qui est « la micro-entreprise ». Ils bénéficient donc des mêmes avantages et font face aux mêmes inconvénients.